la couture par une nulle

Aaaaaah ça y est c'est un grand jour, j'ai fini de coudre ma première robe ! Oui, oui moi la paniquée de la machine à coudre, j'y suis arrivée ! Et je dois dire que je suis fière du résultat même si ce n'est pas parfait du tout du tout du tout. 

Cette robe, je la lorgnais depuis un moment parce que mes copines couturières en ont fait une, voire plusieurs, et je trouvais la découpe du dos so vintage et vraiment jolie. Je pense que j'aurais pu en rêver encore longtemps si ma copine Marion ne m'avait pas poussée un peu, d'autant qu'il ne nous restait que quelques semaines avant son retour en métropole ... C'était l'occasion ou jamais de coudre une robe avec une assistance technique pas trop loin en cas de problème.

Nous avons donc choisi de coudre une Juliette's dress de Lily bird studio (patron vendu sur esty ici ) . Et je ne vous cache pas qu'à partir de là, la route a été longue, sinueuse et semée d'embûches ! Déjà le choix du tissu a été épuisant long, ma petite M étant assez difficile en matière de vêtements ne voulait pas d'une robe avec deux tissus différents comme celles de Marion mais un tissu rouge à pois blanc. Introuvable à Nouméa ... Nous nous sommes donc rabattues sur du noir à pois blanc.

Ensuite, pour qui n'a JAMAIS vu un patron de sa vie, ouvrir un PDF de 67 pages avec des schémas et des explications en anglais, ça peut filer des sueurs froides. Déjà que je suis en mode "crise d'angoisse" devant une notice IKEA ! Sueurs froides qui se sont transformées en palpitations quand j'ai compris qu'il fallait que j'imprime toutes les pièces de mon patron, que je les découpe selon la taille voulue et que je les assemble sans me tromper (oui je suis naïve !)  Finalement, ce fut assez facile, à condition de respecter le marquage et d'être un minimum organisée. 

* Condition supplémentaire : éloigner mari et enfants sur qui il serait tentant de passer ses nerfs !

 

Toutes les pièces découpées. Ça fait peur hein ?!

DSC03072

 

Allez c'est parti !

DSC03089

 

Ma "coach" m'a expliqué comment couper les pièces dans le tissu. Et heureusement parce que je n'avais pas capté que certaines pièces devaient être coupées dans le pli ou plusieurs fois. Pendant cette étape j'ai souvent pensé aux copines qui me disent :

"Oh moi j'adore coudre, ça me détend !

- Ça te détend ? Sérieusement ? mais quelle genre de vie mènes-tu ma pauvre ? " :-D

Si je devais exprimer mon degré de détente à ce moment là, je dirais autant que si je devais faire les courses un 24 décembre à 16h avec deux marmots qui ont décidé de jouer à cache cache dans le magasin. Voilà, voilà. 

Pour ne pas totalement vous décourager, j'avoue que, quand même, à partir de là, c'est une partie de plaisirJe crois que j'y ai pris goût et j'ai déjà d'autres projets coutures moins ambitieux, certes ) Biensûr j'ai eu besoin de Marion pour m'expliquer comment les pièces s'imbriquaient entre elles (même que ça me paraissait tellement improbable que je ne voulais pas la croire ! ) et c'est carrément magique de voir sa robe prendre forme au fil des coutures. J'ai terminé avec une pression rouge en étoile ( merci Sandra ! ). Un seul point vraiment épineux, l'ourlet du bas qui pourrait paraître plus facile mais qui m'a donné du fil à retordre et qui au final est tout pourri Mais quand j'ai vu ma fille dans sa robe, alors là whaouh, j'avais des étoiles dans les yeux. En toute objectivité de maman gaga, elle est magnifique cette enfant, non ?!

 

DSC03197

 

Juliettes dress silm dos

 

DSC03196

 

DSC03212

 

juliette dress

 

 

Je ne suis pas sûre d'avoir choisi le modèle le plus facile pour une super débutante en couture mais je l'adore ma 1ère robe et ma fille aussi ! Une vraie robe de princesse qui tourne ! Rétrospectivement je trouve que le patron est plutôt bien fait et assez clair grâce aux nombreuses photos et je pense que j'arriverais à reproduire le modèle toute seule. Une couturière aguerrie doit pouvoir la réaliser en 3 heures, comptez le double si vous êtes débutante et ...  un mois si vous êtes nulle comme moi hahaha (mais j'ai fait plein de pauses, hein !)

 

La nulle parle aux nulles :

Si vous voulez coudre cette robe :

- Pour assembler les empiècement des côtés sur le devant et le derrière, mettez beaucoup d'épingles, bien rapprochées pour que les formes s'épousent bien.

- Surfilez le bas de la doublure avant de l'assembler avec le corps de la robe

- Crantez les coutures entre la doublure et le corps de la robe pour que ça ne gondole pas une fois la robe retournée

- Si vous n'avez pas de repères sur votre machine, placez un scotch qui vous servira à respecter les marges de couture

 

Pour finir cet article je fais une spéciale dédicace à ma copine Marion. Avec sa famille c'est une de nos premières rencontres calédoniennes. Le courant est très vite passé entre nous tous et nous avons vécu de très chouettes moments ensemble ! Merci pour ta gentillesse, ton accent chantant, ta douceur (ta patience !!) et ton sourire toujours présent. Vous allez nous manquer mais nous nous reverrons certainement et avec plaisir quand ce sera notre tour de quitter la Kanaky ! 

Et parce que j'aime cuisiner autant qu'elle aime coudre, j'en profite pour vous montrer le gâteau que j'avais préparé pour son pot de départ. En accord avec le dress code : claquettes aux pieds ! (Grand débat ici de savoir si on dit "tongs" ou "claquettes" !! ^^) 

 

tongs

 

Alors ça claque ou pas tout ça ?  

 Les coulisses du blog et plein de choses à partager, c'est sur Facebook !