Hier, Allo Maman dodo m'offrait l'occasion de publier un de mes articles sur son blog (encore merci ! ). J'ai choisi de reprendre son système de liste "Les 10 choses..." pour parler des vacances. Et je me suis bien amusée en l'écrivant !

Pour celles (et ceux) qui l'auraient ratée, voici La liste des 10 choses qui changent quand tu pars en vacances avec les enfants 

Article vacances avec les enfants

Avant, quand les vacances arrivaient on avait envie de danser sur « Holiday » de Madonna.

C’était LA période rêvée de l’année, celle qu’on préparait depuis 3 mois à coups de régime détox pour être belle dans notre maillot et d’économies pour pouvoir aller se prélasser sur une plage, boire des mojitos avec les copines, faire la fête et traîner au lit toute la matinée. La vraie vie, quoi !

Mais ça c’était avant… Avant quoi ? Avant qu’on endosse le plus joli costume de notre vie (mais si, mais si !), celui de maman… A partir de là, les vacances « farniente-move your body on the floor à Ibiza » ont autant de réalité qu’une baisse des impôts : tout le monde en rêve mais ça n’arrive jamais ! Et oui quand tu pars en vacances avec tes enfants, beaucoup de choses changent :

1)  Le trajet est nettement moins reposant

La maman qui voyage est toujours en alerte « Maman c’est quand qu’on arrive ? Maman j’ai faaaaaim ! pfff j’en ai marre du train mais c’est quand qu’on arrive ? Maman j’ai envie de faire pipi … » C’est à ce moment qu’on oublie tous nos beaux principes éducatifs et qu’on bénit l’inventeur de la tablette (accessoire n°1 pour tes vacances !).

 

2) Tu voyages moins léger !

On oublie direct la jolie valise avec le petit vanity assorti… Non là on table plutôt sur 3-4 valises, un sac à langer, le sac de plage avec le seau et les pelles, le sac à dos avec de quoi les occuper dans le train, la poussette, le doudou … Bref, finalement tu te demandes si ce ne serait pas plus simple de demander à ton voisin qui bosse dans le bâtiment de venir déverser une tonne de sable dans ton salon.

 

3) Tu n’es plus jamais seule. JAMAIS !

Et oui en vacances, dans un environnement inconnu, le potentiel de mister pot de colle est décuplé. Tu es sa bouée, plus que jamais ! Il te suivra donc partout et chouinera souvent pour  manifester sa joie d’être loin de chez lui.

 

4)  Le temps passe beaucoup (beaucoup) plus lentement (c’est dingue et scientifiquement prouvé !)

On passe clairement de « Han mais c’est passé trop vite ces vacances ! » à « Vivement la rentrée, j’en peux pluuuuus ! … » Et l’instit devient alors une sorte de super héros providentiel qui va nous sauver ! (Si tu es instit, c’est la double peine, désolée…)

 

5) Ton capital glamour va en prendre un coup

Alors oui on peut être bombasse élégante et sexy quand on est maman ! Mais quand tu auras traversé la plage de l’hôtel avec un sac carrefour débordant de pelles et râteaux, la bouée canard autour du bras et en criant « Mattéo  arrête de fourrer du sable dans ton maillot sinon tu vas avoir le kiki tout rouge ! », tu enverras moins du rêve forcément !

 

6) Tu ne bronzes plus de la même façon

Moi c’est bien simple, depuis que j’ai des enfants, je ne bronze qu’à l’unilatéral.  La plage, ce lieu promesse de liberté, d’abandon, de repos va devenir ton pire cauchemar ! Entre l’ainée qui veut absolument que tu l’aides à faire son « palais royal » en sable – « Et si finalement on disait que la princesse elle vivait dans un studio, hein, chérie ? » - et le petit frère qui essaie systématiquement de s’évader dès que tu as le dos tourné, je peux t’assurer que le prix Goncourt que tu as acheté au début de l’été par acquis de conscience, tu le finiras peut-être en 2025 mais aujourd’hui il ne sortira pas de ton sac…

 

7) Tes nuits sont plus courtes …

Quand tu faisais la fête toute la night, le matin tu faisais ce truc qui n’est plus qu’un vague souvenir pour moi : la grasse matinée. Là, comme c’est les vacances, t’as quand même envie de profiter le soir sauf que mini-toi commence sa journée à 6h du mat’ et que, comme c’est lui le patron, faut bien que tu te lèves pour préparer son petit dej’ (et une aspirine pour maman) !

 

8)  … Mais tu peux faire la sieste !

Ça c’est LE point positif ! Si tu te débrouilles bien pour aller épuiser  faire jouer tes enfants sur la plage toute la matinée, tu connaitras ce plaisir incroyable : 1 ou 2 heures de calme en pleine journée où tu pourras au choix : faire la vaisselle, balayer le sable ramené dans l’appart de location, bouquiner, faire une sieste crapuleuse ou encore dormir. Je te conseille les trois dernières propositions.

 

9) Tu vas te cul-ti-ver !

Certes, tu n’as plus le temps de lire mais dès que les enfants sont un peu grands, en tant que parents, on se sent obligé d’apporter une petite touche culturelle aux vacances. A toi le musée de la pipe (si, si à Saint Claude !), du cirque ou de la céramique ! Et le fameux spectacle de guignol sur la place du village !- Vite, donnez-moi une corde !-  (Bon en vrai y’a plein de trucs sympa à voir avec les enfants rassure-toi !)

 

10) Tu finiras les vacances un peu moins détendue

Comment ne pas craquer un 15 août sur un quai de gare, cernée par tes 6 valises, les gnômes qui se disputent (bruyamment) un jouet et l’homme qui te regarde, exaspéré ? « Nan mais je te jure que l’année prochaine je pars en thalasso avec mes copines !…Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a Mattéo? Tu veux faire pipi ? Ben demande à ton père, tiens !! »

Allez, pour finir sur une note d'optimisme ( quand même ! ), sache quand même que cet été tu prendras plein de photos que tu regarderas avec émotion bientôt et que tu t’éclateras à retomber en enfance en te faisant enterrer dans le sable et en mangeant des glaces avec tes enfants (et sinon il te reste toujours la colonie de vacances héhé !)

 

Si vous voyez d'autres trucs à ajouter, n'hésitez pas, lâchez vous sur les comm' :-)

 

Les coulisses du blog, c'est sur facebook ! Cliquez  :)